Sénégal 20-21 et les scolaires

La saison culturelle Sénégal 20-21 c'est aussi un moment privilégié d’éducation artistique et culturelle. Des artistes, des intervenants ou encore des professionnels de la culture vont à la rencontre des scolaires et élèves, aussi bien en France qu'au Sénégal.

Trio Oriki à l'école Debelle à Voreppe

les élèves écoutent les artistes du Trio Oriki présenter le cine-concert

Le Trio Oriki a rencontré les élèves de l'école Debelle à Voreppe dans les cadres des actions Hors les murs du Grand Angle. Leur création, le ciné-concert La petite vendeuse de soleil,a captivé les enfants. Ce fut l'occasion d'échanger avec les artistes du Trio Oriki sur les instruments utilisés mais aussi sur le film, ses images, ses messages et sa richesse.

Les stéréotypes filles/garçons au collège Louis Lumière à Echirolles

Dans le cadre du Pass Isérois du Collégien Citoyen (PICC), dispositif porté par le Département de l'Isère, le collège Louis Lumière permet à deux classes de 6ème de travailler sur les stéréotypes filles/garçons et la question de l'égalité filles/garçons en lien avec la Résidence photographique croisée Isère-Kédougou / Sénégal. Quels stéréotypes persistent et quelles en sont les conséquences ? Ils tentent, à travers la production d'un corpus d'images réalisées par les élèves, de faire bouger les lignes de nos représentations.

Ce projet d'éducation artistique et culturelle est l'occasion pour les photographes Stéphanie Nelson et Ina Thiam d'aller à  la rencontre de ces élèves dans leur classe. L’objectif est de leur faire découvrir la richesse des possibilités d’écriture par la photographie : mise en scènes, natures mortes, portraits, autoportraits, diptyques, etc. Les séances au collège commenceront au premier trimestre 2021 et permettront aux élèves d'expérimenter la création d’une (ou plusieurs) photographie(s) en passant par toutes les étapes de production : réflexion et naissance d’une idée à mettre en oeuvre, photographie préparatoire, prise de vue, lecture d’image et editing et réception des tirages.En avril 2021, les élèves visiteront également l'exposition résidence croisée au Musée Dauphinois en présence des deux artistes si la situation le permet.

Ce projet est proposé en partenariat avec la DAAC.

Est-ce que les garçons pleurent aussi ? © Stéphanie Nelson
Projet stéréotypes filles/garçons au collège Louis Lumière © Stéphanie Nelson

Les Naissances extraordinaires, de l'Espace 600 aux écoles

Le spectacle Les naissances extraordinaires proposé par la Compagnie Madior questionne les liens intrafamiliaux à travers les histoires de Coura la petite danseuse, Koto et d’autres. Un voyage conté, dansé, au son de la kora, cet instrument emblématique de l’Afrique de l’Ouest. Le spectacle a été présenté en décembre 2020 à plusieurs groupes de scolaires.

Des élèves assis dans le noir regardent le spectacle de la Compagnie Madior © Mathilde MG

Animés par Abou Fall, musicien et conteur, des ateliers ont également eu lieu dans certaines classes de l'agglomération grenobloise comme auprès de deux classes de CE2 (école Beauvert à Grenoble et école Les Côteaux à La Tronche).  Les ateliers intitulés " la parole dans son cœur" ont plongé les enfants dans l'univers africain et sénégalais. Ils ont découvert et manipulé de nombreux instruments traditionnels : des calebasses sanza, des tambours d'eau, des flûtes traversières en bambou et classiques , etc. Ce fut l'occasion aussi de tester des pas rythmés, d'écouter les histoires d'Abou Fall ou même pour les enfants de raconter leurs histoires.