Résidence photographique Isère-Kédougou

Le projet

Portraits des photographe Stéphanie Nelson et Ina Thiam

Dans le cadre de la saison SÉNÉGAL 20-21, les regards de deux photographes en résidence sur le territoire de Kédougou seront présentés dans la cadre d'une exposition durant le printemps 2021 au Musée dauphinois. Cette exposition sera présentée de fin avril à octobre 2021 dans le cloître du Musée. Elle retracera les regards croisés des deux artistes sur le territoire de Kédougou.

> En savoir plus

La photographe iséroise Stéphanie Nelson exposera le fruit d’une résidence d’un mois au Sénégal, autour d'un travail photographique mené avec la jeunesse de Kédougou. A ses côtés, la photographe sénégalaise Ina Thiam présentera son travail. Sa résidence, initialement prévue en mars 2020 en Isère ayant été annulée en raison de la crise sanitaire, aura lieu dans le département de Kédougou. L'exposition commune réunissant leurs travaux croisés sera également présentée à Kédougou fin 2021.

Stéphanie Nelson

Auteure photographe, elle vit et travaille à Grenoble depuis vingt ans, d’abord pour le spectacle vivant, avant de se consacrer à la photographie en 2008. Formée à l’Atelier Magenta de Villeurbanne, elle développe un travail personnel autour de la mémoire, familiale, collective ou patrimoniale. Elle intervient régulièrement auprès de publics divers, lors d’ateliers de pratique photographique et de résidences artistiques.

>> Retour en images : résidence de Stéphanie à Kédougou <<

Résidence d'Ina Thiam à Kédougou

Pour s'adapter au contexte sanitaire et à l'impossible venue d'Ina Thiam en Isère, la photographe a commencé sa résidence artistique à Kédougou au Sénégal en décembre 2020. Elle poursuit celle-ci du 17 au 27 février. Son idée est de travailler avec des jeunes femmes sur des portraits de femmes "illustres". Au programme de sa résidence : rencontre avec le Conseil Départemental de Kédougou, rencontre avec le Comité de Lutte Contre les Violences faites aux Femmes, séance de médiation auprès de scolaires kédovins et recherche de femmes ou de souvenirs de grandes femmes.

Ina Thiam

Photographe et vidéaste sénégalaise, elle découvre les arts visuels en 2011 au sein de l’association Africulturban. Elle se perfectionne aux côtés de la cinéaste sénégalaise Fatou Kandé Senghor et du photographe Touré Mandemory, puis elle s’oriente progressivement vers la photographie artistique, qui représente pour elle un combat souvent engagé, que ce soit auprès des femmes, du sport ou de la culture. Au sein de son association, elle dispense des formations à la photographie, notamment dans le cadre d’un projet de réinsertion d’anciens détenus.